Le rendez-vous est pris à la Ferme Libert. Accueil et mot de bienvenue. Présentation du site et des bâtiments avec évocations photographiques datant de plusieurs époques jusqu’aux années 50′. Evocation de Marianne Libert, célèbre botaniste malmedienne. Montée assez raide vers “Planerèces” (ancienne frontière, et lieu au sommet aplati) pour rejoindre ensuite à quelques pas de l’Eau Rouge, les “Chênes Frédéricq”.

Nous passons le chemin sur les pas des anciens bergers. Un arrêt sur quelques chants d ‘oiseaux, David nous explique quelques plantes comestibles et nous observons le Gnaphale des marais (Gnaphalium uliginosum). Quelques kilomètres plus tard, hormis le cri du pic noir, le calme règne et nous atteignons pour midi, la Fagne du Fraineu.

Ensuite, ce cher “Négus” est présenté, puis la descente s’amorce très lentement. Nous quitterons le milieu fagnard pour rejoindre la sylve et son bruit de ruisseau tout de même fort amaigri par la sécheresse. Certains participants gardent la pêche, d’autres se relâchent…aahhh l’air des fagnes!:) N’empêche la route est encore longue et heureusement elle descend. La vue est parfois impressionnante: voici le ravin creusé par le Trôs Maret. On se croirait à la montagne…Quelle journée magnifique, nous sommes encore une fois sortis du temps.